Réforme du stationnement payant : Comment réorganiser les ressources ?

La réforme du stationnement payant, qui entrera en vigueur le 1er janvier 2018, va changer beaucoup de choses pour les municipalités. En dépénalisant le non-paiement du stationnement sur voirie, on assiste à un véritable transfert de responsabilités depuis les autorités policières vers les communes. Ce nouveau dispositif – qui devrait augmenter l’attractivité des municipalités et leur permettre de mettre en place une véritable politique de mobilité – demande une certaine organisation. Les communes doivent être capables d’anticiper ce changement et de déployer les ressources nécessaires pour offrir une gestion et un contrôle du stationnement payant fluide et efficace.

Une réforme du stationnement payant qui demande quelques ajustements

Désormais, ne pas payer son stationnement ne sera plus considéré comme une infraction pénale. Il n’y aura donc plus d’amende. C’est un tout nouveau système qui va être mis en place. Le conducteur pourra choisir de payer immédiatement sa redevance de stationnement à l’horodateur ou choisir de le faire plus tard sous la forme d’un forfait de post-stationnement.

Il existe des solutions complètes sur le marché, qui vous permettront de gérer efficacement le stationnement payant dans votre commune. Il vous faudra tout d’abord fixer le tarif du stationnement. Ensuite, vous devrez organiser le contrôle et l’émission des forfaits de post-stationnement dont nous vous avons parlé plus haut. Il faudra aussi prévoir d’assurer le recouvrement des forfaits et de gérer les contestations. Enfin, si vous voulez garantir le bon fonctionnement de votre gestion du stationnement payant, il sera intéressant d’établir un suivi financier global.

Tous les avantages du nouveau système de stationnement pour votre commune

Cette réforme du stationnement payant devrait permettre d’améliorer la qualité de l’air dans votre commune et de redynamiser votre centre-ville. Vous pouvez totalement repenser le stationnement sur voirie pour optimiser l’offre de stationnement et satisfaire les conducteurs. Il s’agit également d’un bon moyen pour fluidifier la circulation en ville et développer des projets de mobilité durable.

Les conducteurs sont incités à se comporter de manière plus civique en payant leur stationnement et en se garant sur les places dédiées. En payant leur redevance immédiatement, ils permettent d’enrichir le système qui possède alors davantage de ressources pour fournir un meilleur service à l’usager : modernisation des équipements de paiement, développement des systèmes d’information sur la disponibilité des places…

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.