Le wwoofing: késako ?

Le wwoofing est la pratique du WWOOF qui est une abréviation en anglais “Working Weekends on Organic Farms”. Apparu en Angleterre en 1971, ce concept est un réseau qui permet de partager des activités en weekend notamment dans des fermes agricoles voire biologique. Les citadins sont invités pour découvrir les ambiances de la campagne tout en développant la culture bio. Comme son appellation l’indique, la première expérience s’est déroulée durant des weekends passés dans la ferme biodynamique d’Emerson College à Sussex. C’est grâce à des bouches-à-oreille que le succès de l’essai s’est éparpillé, d’où la diffusion du mouvement dans plusieurs pays.

Depuis lors, le concept a évolué et est devenu une sorte d’échange entre une assistance dans l’activité bio et les voyageurs qui veulent rendre service. Les bénévoles feront des rencontres, des échanges de compétences, de savoir-faire et d’activités correspondantes, et les hôtes proposent en retour le gîte ainsi que la nourriture. Ils peuvent être formés de différentes catégories de personnes.

Au fil du temps, on a constaté une réussite et on a modifié le nom en Willing Workers on Organic Farms signifiant des « travailleurs volontaires dans des fermes biologiques ». Les problèmes de l’appellation se font apparaître étant donné que les travailleurs suscitent l’idée de rémunération, de salaire et aussi les droits relatifs au travail. En aucun cas, un wwoofer ne doit recevoir une forme d’argent, que ce soit un salaire ou une aide financière. Ce qui a amené en 2000, à la définition de l’acronyme comme World-Wide Opportunities on Organic Farms désignant les opportunités dans des fermes bio du monde entier.

Le wwoofing est déjà adopté par de nombreux pays dans le monde, qui possèdent des fermes commerciales ou non lucratives, sentant le besoin de devenir des hôtes. La pratique est déjà disponible en Allemagne, Australie, Canada, Brésil, Chine… Les durées de séjour sont très variées, allant de quelques jours à plusieurs mois. C’est aussi une bonne occasion pour les étudiants pour profiter durant les périodes de vacances en s’intéressant au domaine agricole et à l’élevage bio.

Pour certaines personnes qui souhaitent faire des voyages d’études, l’on y trouve une excellente opportunité pour étudier et pratiquer différentes techniques bio à savoir l’agroforesterie, la cueillette, l’agro-écologie, le jardinage et autres. Les organisateurs se chargent de mettre en relation les voyageurs et les hôtes. En bref, le wwoofing est un concept où les maître-mots sont l’échange et l’activité bio, qui permettent de nouer un lien entre les citadins et les gens ruraux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *